La relance des créances, tout un métier. Quelques conseils…

Selon l’agence de recouvrement Graydon, trois factures sur dix en Belgique sont payées en retard. C’est énorme !

Un indépendant ou une entreprise doit avoir des conditions de vente claires ; dont bien évidement des conditions de paiement. Il faut prévoir de facturer, à temps, de façon correcte (reprendre toutes les informations légales sur la facture) et s’adresser à la bonne personne. Malheureusement, cela ne suffit pas toujours pour être payé en temps et en heure.

Premier conseil : ne pas trainer !

Dans les 5 jours suivant l’échéance d’une facture, un courrier clair, concis et factuel doit partir. Ce courrier doit reprendre le numéro de facture due, sa date, son montant et le numéro de compte où verser l’argent. Ce courrier doit également être personnel ; l’utilisation du ‘vous’ et une signature manuscrite sont recommandées.

Deuxième conseil : être poli et ferme.

Le client peut avoir de bonnes raisons d’être en retard ; mais il est en défaut. Politesse et fermeté sont compatibles. Evitons les formules contreproductives telles que ‘premier rappel’ ou d’être peu sûr de soi (« il semble que »).

Dans le dernier rappel, indiqué comme tel, le ton peut être plus sec. Des frais doivent être facturés et une escalade prévue et décrite, avec un timing. Faute de paiement dans tel délai, une procédure sera entamée.

Source : UCM